Loading...

J'adhère, J'adore

*INFORMATION SECURITE - Nous prenons la sécurité de vos informations très au sérieux et effectuons régulièrement des mises à jour de notre dispositif de protection des données. VOIR ICI notre Politique de sécurité

* Toutes fausses Fiches ou Fiches suspectent se verra refuser l'entrée sur le site.

Se connecter avec un de vos de vos réseaux Social :

Conexion Connexion
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cunnilingus en milieu libertin

16 Nov 2017 | Par Moderatrice
Il faut bien le dire : trop peu d’hommes pratiquent le cunnilingus en milieu libertin. Et pourtant, le mélangisme, s’il n’est pas fait de caresses réciproques, n’apporte pas grand chose à madame. Encore faudrait-il que le cunni soit pratiqué avec talent !

Cette idée d’article sur le cunnilingus en milieu libertin nous est venue suite à une sortie en club échangiste. De fait, il y avait surtout, ce soir-là, des couples mélangistes. Mais pas du genre faux-libertins coincés, de vrais mélangistes partouzeurs : nous nous sommes vite retrouvés sur le même lit avec une bonne demi-douzaine de couples.

>>> le cunnilingus suppose de s'adapter aux désirs de la partenaire libertine

>>> le cunnilingus suppose de s’adapter aux désirs de la partenaire libertine

Sauf que voilà : au moins la moitié des mecs ne pratiquait pas le cunni. Honteux ! Comment peut-on se prétendre mélangistes et ne pas offrir un petit broute-minou à sa partenaire d’un soir ? Bilan : un homme a léché tout de même Esther pendant de longues minutes, sans parvenir à quoi que ce soit. Puis un autre est arrivé et l’a fait grimper aux rideaux en quelques coups de langue. Quelle est donc la clé du mystère du cunni en milieu libertin ?

Le cunnilingus en milieu libertin selon elle

La première chose que j’ai à dire sur le cunni dans le milieu libertin, en particulier dans un contexte mélangiste, mais pas seulement, c’est que c’est un droit absolu de la femme libertine. Rien que ça. Je ne pompe pas un monsieur pendant des plombes sans qu’il ne me rende la pareille. C’est de la politesse élémentaire… Non ?

Ensuite, messieurs, je suis désolée de vous le dire, mais beaucoup d’entre vous, même parmi les plus généreux de ce côté là, devraient ouvrir un manuel d’anatomie féminine de temps à autre. Le clitoris ne se situe vraiment pas là où vous pensez. Vive l’éducation sexuelle ! Vous pouvez me fourrer trois kilomètres de langue au fond du vagin, si vous ne me titillez pas un peu le petit bouton, le cunni ne sert à rien, désolée…

cunni et fellation

>>> j’aime sucer mon partenaire, mais j’exige d’un homme qu’il me rende la pareille

Enfin, et j’y tiens, même si ce n’est que mon point de vue, arrêtez de nous fouiller comme des brutes. D’abord parce que ce n’est pas top hygiène (où étaient vos doigts, il y a 5 minutes ?), ensuite et surtout parce que ce n’est pas agréable ! N’essayez pas de compenser votre nullité en terme de cunnilingus par des doigts plantés bien profond. Sans un minimum de… doigté, ça n’a jamais fait grimper aux rideaux personne.

Le cunnilingus en milieu libertin selon lui

Forcément, je trouve Esther bien sévère – point de vue masculin, certainement – et quand un homme sait ce qu’est un cunni, je trouve ça déjà pas mal (vu le nombre de mecs qui n’en ont jamais entendu parler).

Fausse modestie mise à part, je pense être un plutôt bon pratiquant. Mais je dois dire, quand même, qu’il m’est arrivé de mettre du temps à donner du plaisir à telle ou telle partenaire libertine. Pourquoi ? La réponse est simple : pas une femme ne « fonctionne » comme une autre. Ben oui. Désolé Esther, ma chérie, mais si tu aimes le cunni délicat et créatif, d’autres femmes le préfèrent plus intrusif.

Le tout, étant, selon moi, de s’adapter aux circonstances et de guetter un minimum les réactions de madame. certaines aiment qu’on se contente de léchouiller leur clitoris tout en caressant leurs seins. D’autres préfèrent qu’on suce carrément le petit bouton, en massant la zone G avec les doigts. Toutes aiment qu’on alterne le rythme, la caresse, la langue, les lèvres et les doigts.

Mais pas une, ça, j’en suis certain, ne réagit de la même façon que l’autre. A nous de nous adapter (qu’on soit un homme ou une femme, d’ailleurs), ce qui n’est pas si facile que ça.

On en parle ?

Bref, vous l’aurez compris, nous n’avons que notre point de vue sur le sujet, même si ce point de vue est quand même éclairé par des années de pratique intensive. Alors, le cunnilingus en milieu libertin, on en parle ? Les commentaires et le débat sont ouverts !


Commentaires:

MonCoeur17 VIP+ libre
18 Nov 2017
Un plaisir partagé non ?
0 0 0
jeanp libre
18 Nov 2017
moi j adore lécher un femme la sentir vibrer sous ma langue lécher sa semence
0 0 0
7 Déc 2017
oui je vais paraphraser l'edf . le plaisir ne vaut quee s'il est partagé par tous...En plus c'est tellement bon de voir une femme voir du plaisir..
0 0 0
Connectez-vous pour commenter

Articles Liés