Loading...

J'adhère, J'adore

*INFORMATION SECURITE - Nous prenons la sécurité de vos informations très au sérieux et effectuons régulièrement des mises à jour de notre dispositif de protection des données. VOIR ICI notre Politique de sécurité

* Toutes fausses Fiches ou Fiches suspectent se verra refuser l'entrée sur le site.

Se connecter avec un de vos de vos réseaux Social :

Conexion Connexion
  •  
  •  
  •  
  •  

Séduction entre couples en milieu libertin

16 Nov 2017 | Par Moderatrice

Séduire un homme ou une femme, voilà qui n’est pas toujours facile. Mais, dans un cadre échangiste ou mélangisme, c’est de séduction entre couples dont on parle. Ce qui n’est pas fait pour faciliter les choses.

Un homme, une femme : pour que le courant passe, même pour une simple relation sexuelle sans engagement, il faut bien qu’une certaine alchimie se fasse. Alors, d’un couple à un autre couple, la séduction peut s’avérer d’autant plus compliquée que le nombre de paramètres est démultiplié.


la séduction entre couples libertins : une alchimie complexe

Nous avons demandé à des couples libertins – échangistes ou mélangistes – ce qui les séduit chez un autre couple, mais aussi ce qu’ils mettent en œuvre, eux-mêmes pour exercer cette séduction vis-à-vis des autres couples.

Séduction entre couples dans les lieux libertins

Astrid a la petite trentaine. C’est une grande blonde, élancée (voire un peu maigre), à l’apparence très soignée : maquillée, siliconée. Elle est en couple avec Bastien, un mec de taille moyenne, même âge, à l’allure sportive. Dans les clubs échangistes, Astrid et Bastien ne trouvent pas toujours chaussure à leur pied : « moi, j’aime les mecs bruns, mignons, même un peu minets. On ne cherche que des couples de notre âge, ou éventuellement des très beaux quadragénaires. On n’est pas du genre à sauter sur tout ce qui bouge ».

En club libertin comme ailleurs, le physique compte, bien sûr. Mais ce n’est pas tout. Comme pour Andréa et Gérard, beau couple d’un peu moins de cinquante ans : « ce qui nous plaît chez un autre couple échangiste, c’est la bonne humeur. Que les gens soient enrobés ou maigres, jeunes ou vieux, on s’en fout. Ce qu’on veut, c’est s’éclater à l’horizontale comme à la verticale ».

Sabine et Ahmed, 25 ans, très mignons et débutants dans le mélangisme, la question ne se pose pas tout à fait dans ces termes là. C’est Sabine qui fixe les règles : « on n’est pas là pour tomber amoureux. On ne cherche pas le physique qui va nous faire tomber à la renverse. On s’est déjà amusé avec des couples beaucoup plus âgés que nous, ou des gens un peu gros. Et on s’est déjà ennuyé au lit avec de très beaux couples ».


la séduction entre couples passe souvent par les femmes

Les critères de ce jeune couple libertin ? « Moi, je n’exclue que des hommes que je trouve inquiétants. Il y a des mecs comme ça, chez certains couples, qui ne m’inspirent pas confiance. Ça peut venir de leur physique ou de leur attitude, mais je préfère un homme pas très beau -même moche – qui a l’air sympathique, qu’un type qui a l’air d’un tueur ».

Drague entre couples dans les lieux libertins

Et la drague, dans tout ça ? Ça doit jouer un peu, non ? Pour Astrid, les choses sont claires : « quand un couple nous plaît, on leur propose de boire un verre ensemble. Il faut que le feeling passe. Les couples qui veulent baiser et discuter ensuite, ça n’est pas pour nous ! ».

Pas ce genre de préventions chez Gérard : « quand on drague un couple, c’est pour le sexe d’abord. Mais si on voit que les gens en face sont du genre timides, ou compliqués, on laisse tomber. Tout le monde est là (en club échangiste NDLR) pour la même chose après tout. Les couples qui se la racontent, qui veulent qu’on leur fasse des ronds de jambe avant toute chose, très peu pour nous ».


Sabine, elle, drague à la mode discrète. Une main sur l’épaule de l’autre femme, une caresse qu’on repousse ou qu’on ne repousse pas, c’est le signal. Ahmed, lui, en a un peu marre de voir sa compagne faire le premier pas envers des couples qui ne font aucun effort : « une fois, on a repéré un couple qui nous avait l’air sympa. On a échangé des sourires. On a dansé avec eux sur la piste. On a fait tous les efforts. A aucun moment, ils n’ont fait un pas vers nous. On a laissé tomber et on est parti dans les coins-câlins avec un autre couple. Ils sont venus nous voir ensuite pour nous demander pourquoi on les avait laissé tomber. Il faut que la séduction entre couples fonctionne dans les deux sens, c’est la moindre des choses, non ? ».

Séduire un couple quand on est un homme

Sabine et Ahmed sont aussi triolistes : « en club quand aucun couple ne nous plait, en drague internet quand l’envie nous prend ». Et pour les hommes célibataires, comme pour les hommes des couples libertins, Sabine décide en fonction de la sympathie supposée ou non de ces messieurs : « en club comme sur internet, il y a trop de jeunes gars qui se la racontent du haut de leur vingt ans. Ils n’ont souvent rien compris au libertinage. Pour moi qui ai vingt-cinq ans, comme pour des copines libertines plus âgées, ce n’est pas vraiment le physique qui compte. C’est plus une histoire de confiance.

Sans compter qu’il faut plaire aussi à monsieur : « si un mec me plait mais qu’il met Ahmed mal à l’aise, je ne discute même pas : c’est niet ! Le triolisme, c’est un truc qu’on vit à deux, d’abord. Moi, c’est mon mec que j’aime. Et si je devais me passer d’autres hommes par amour, je le ferais sans soucis ».

Séduction entre couples sur internet

Et sur internet ? Bastien en est vite revenu : « le nombre de couples qui te promène, triche sur l’âge, envoie des photos d’il y a dix ans au moins ! On a arrêté de draguer des couples libertins sur internet, on préfère voir les gens en vrai, et en pied, parce que les pots à tabac… ».


la drague entre couples échangistes s’avère souvent
être une chose plus compliquée qu’on ne croit

C’est aussi monsieur qui s’est collé au tchat libertin chez Andréa et Gérard : « la drague sur le net, c’est sympa ! Je commence toujours par une blague. Si je vois que les gens sont trop sérieux, ou trop coincés, je passe à autre chose. Mais on a fait vraiment de belles rencontres sur le net. On voit plus facilement ce que les couples ont dans le ventre en tchat ».

Pour Sabine et Ahmed, internet est aussi un meilleur endroit pour surmonter leur relative timidité. Là, on a le temps de se présenter, de comprendre les recherches des uns et des autres : « on ne va tchatter que si on est les deux là. On ne parle qu’aux couples avec photo. Il y a plein de gens timides qui peuvent passer pour des emmerdeurs en club, et qui se révèlent très ouverts et très séducteurs sur le net. En club, on préfère coquiner, puis discuter après. Sur internet, le jeu de séduction entre couples est bien plus présent ».

Commentaires:

Aucun Témoignages ...
Connectez-vous pour commenter

Articles Liés