Loading...

J'adhère, J'adore

*INFORMATION SECURITE - Nous prenons la sécurité de vos informations très au sérieux et effectuons régulièrement des mises à jour de notre dispositif de protection des données. VOIR ICI notre Politique de sécurité

* Toutes fausses Fiches ou Fiches suspectent se verra refuser l'entrée sur le site.

Se connecter avec un de vos de vos réseaux Social :

Conexion Connexion
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fantasmes échangistes changent-ils en été?

25 Nov 2017 | Par Moderatrice
Puisqu'il fait enfin (un peu) chaud, posons-nous la question: est-ce que les envies libertines estivales des français sont liées à la température?

"L'été s'ra chaud, l'été s'ra chaud, dans les t-shirts, dans les maillots" disait le grand poète Eric Charden. L'été est censé être la saison la plus bouillante au niveau de la libido. Si on regarde la météo des derniers mois, on devrait donc s'inquiéter : si on devait croire cet adage, en plus de mettre la croissance en berne, le mauvais temps aurait cassé nos envies de batifolage?



J'ai en sainte horreur les articles qui commencent par "selon une étude", c'est pour ça que j'ai entamé par Eric Charden. Mais je ne pouvais que relever cette nouvelle étude Ifop, commandée par Hot Vidéo pour se payer un plan de com' à moins cher, et qui porte sur "l'envie de nouvelles expériences sexuelles en vacances d'été". Parmi les questions posées, on trouve par exemple : "pour pimenter un peu votre vie sexuelle cet été, aimeriez-vous faire l'amour [avec deux femmes] / [avec deux hommes] en même temps ?" La réponse dépend-elle vraiment de la date? Vous verriez-vous répondre "j'aurais bien dit oui à un plan à trois, chéri(e), mais on est après le 21 septembre, donc tu attendras l'été prochain." 

Passé l'étonnement, on peut quand même se demander pourquoi l'échangisme serait une tentation de l'été. Dans un article récent sur Libération, Quentin Girard interviewait un journaliste du même Hot Vidéo (décidément), qui a établi pour son numéro d'été une carte de France des lieux libertins. Les éternels clubs payants sont de la partie, mais on y découvre aussi un recensement de lieux en extérieur, gratuits, et qui apparaissent au fur et à mesure des saisons. 

Facilités logistiques 

Cela dit, ces lieux extérieurs, ou "sauvages", pourraient donner une explication logistique à l'échangisme de l'été. Déjà, il est censé faire beau : les lieux libertins pirates des côtes du Finistère ne sont pas forcément praticables en février. En plus, lorsqu'on est en vacances, loin du train-train quotidien, pour un temps qu'on a dédié à soi, cela favorise l'ouverture aux nouvelles expériences. 

L'analyse géographique de la carte de France du sexe de groupe donne un autre enseignement. Dans leur récent et enthousiasmant Atlas mondial des sexualités (éditions Autrement), Nadine Cattan et Stéphane Leroy ont établi grâce aux données du Petit Futé France coquine une carte départementale des lieux libertins, qu'ils soient clubs privés ou lieux ouverts en extérieur. On se rend alors compte que la France compte non seulement des mecques libertines (Paris et l'Hérault, département du Cap d'Agde), mais aussi de véritables déserts libertins (à croiser avec les déserts médicaux?). Meuse, Haute-Saône et Haute-Marne pour l'Est de la France; Creuse, Haute-Loire et Lozère au Centre; Mayenne à l'Ouest; Hautes-Alpes et Alpes de Haute-Provence pour le Sud-Est. Voilà les départements où aucun lieu de sexualité de groupe n'est recensé - ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas quelque parking de centre commercial où un ballet de voitures permet aux couples de curieux d'évaluer d'éventuels partenaires. 

C'est encore mieux quand c'est gratuit 

Les couples vivant dans ces zones froides de la météorologie du sexe hexagonal peuvent alors voir les vacances d'été comme une occasion de laisser libre cours à leurs fantasmes, loin d'un chez eux qui ne leur offre pas cette possibilité.  

Dernier argument de poids : les lieux extérieurs ont l'avantage d'être gratuits, quand les clubs établis à l'année pratiquent une certaine sélection des publics via leurs tarifs. Les dunes libertines sauvages, cachées derrière de complaisants buissons, c'est comme aller à Paris-Plage faute de budget vacances : quand on ne peut pas se payer les Chandelles, on peut partouzer gratuitement avec des touristes allemands dans le sable. 

Je dirais donc que chaleur, opportunités et gratuité sont le plan à trois gagnant des vacances estivales. L'été s'ra donc chaud, sous les t-shirts et au fond des maillots, mais ce n'est pas forcément une question de saison. Ce ne sont pas les fantasmes qui changent en été, mais les possibilités de les réaliser. 

+ Plus d'actualité sur : Sexualité: le coin actu

Commentaires:

Aucun Témoignages ...
Connectez-vous pour commenter

Articles Liés